Comment travailler son violoncelle avec l’accordeur ?

Comment travailler son violoncelle avec l’accordeur ?

Dans cet article, je vais vous donner quelques conseils pour bien utiliser l’accordeur.

À quoi sert l’accordeur ?

L’accordeur, comme son nom l’indique, sert principalement à accorder votre instrument. Vous jouez vos cordes à vide, et l’accordeur va vous indiquer si la note est trop basse ou trop haute. Vous tournez alors les vis de votre cordier pour corriger, jusqu’à obtenir la note juste.

Mais l’accordeur peut également être utilisé comme outil de travail, pour améliorer sa justesse, pour travailler un passage difficile. On pourrait penser que c’est très efficace, car techniquement l’accordeur nous dit si la note que nous jouons est juste ou pas. 

Cependant, il est souvent mal utilisé par les violoncellistes. Du coup, dans le meilleur des cas il ne sert à rien, et dans le pire des cas il empirera les choses, vous donnant le résultat opposé de ce que vous recherchez.

Voici dons mes 3 conseils pour bien utiliser votre l’accordeur quand vous travaillez.

Jouez très lentement, notes à notes

Un accordeur est une machine qui a ses limites. Par exemple, il est souvent un peu long à la détente. Vous allez jouer une note, et l’accordeur aura besoin d’une ou deux secondes pour réagir. Et en général, plus vous jouez dans les graves du violoncelle, plus l’accordeur aura besoin de temps pour analyser la note et vous faire un retour. Et enfin, il arrivera souvent que l’accordeur se trompe complètement, et vous donne une note qui n’a rien à voir avec celle que vous êtes en train de jouer, et de vous faire croire que vous jouez complètement faux, alors que ce ne sera pas forcément le cas. 

Bref l’accordeur est très faillible. Donc quand vous travaillez avec lui, il faut que ce soit toujours un travail lent, notes à notes. Ça ne servira pas à grand chose de rajouter les rythmes, les nuances ou de jouer plus vite. L’accordeur n’arrivera jamais à vous suivre et il deviendra inutile.

Je vous conseille donc de sélectionner un passage difficile au niveau de la justesse, et de le jouez très lentement, notes à notes, en vérifiant chaque note avec l’accordeur. A ce moment là, on peut parler de travail efficace. Vous pouvez également faire ce travail sur une gamme, de la même manière, avec un jeu très lent, en jouant note à notes.

Utilisez toujours votre oreille en même temps que votre accordeur.

Un accordeur sera toujours beaucoup moins efficace que votre oreille, même si vous avez l’impression que la vôtre n’est pas bonne ! Quand vous vérifiez une note avec l’accordeur, essayez d’engager aussi votre oreille, afin de faire le lien entre les deux. Je parle souvent d’écoute active à mes élèves, c’est à dire du fait de viser une note, de l’entendre dans sa tête avant de la jouer, de se la chanter intérieurement. Et quand on joue la note, de l’écouter, en se connectant avec elle via l’oreille et le doigt qui la joue.  

Ne déléguez pas ce travail d’écoute à votre accordeur, car cela ne durera pas dans le temps. Mais si vous engagez votre oreille avec une écoute active, vous allez intégrer durablement la justesse.

Utilisez l’accordeur avec parcimonie 

L’accordeur est un outil utile, tout comme le métronome, le miroir, l’enregistreur, la caméra. Et comme tous les outils, il est à utiliser avec parcimonie. Je vous conseille sincèrement de ne pas en abuser. Ne le poser pas sur votre pupitre, allumé du début à la fin de votre séance de travail.

Personne ne joue sur scène avec un accordeur, ou un métronome d’ailleurs ! Si le but d’un musicien était simplement de jouer juste et en rythme, il passerait simplement le CD sur scène. Mais ce qui fait vibrer un public, c’est une performance humaine, passionnée, intense et vivante.

Il est très important que vous ayez des moments de travail ou vous jouez sans accordeur, afin de lâcher prise. Vous verrez que vous profiterez plus de votre violoncelle.

Pour résumer, le travail de l’accordeur est utile :

Si c’est un travail lent

Si l’oreille est engagée 

Si son utilisation n’est pas systématique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright ©2020 jeannedorche.com | Mentions légales | Politique de cookies | Politique de confidentialité | Création du site par Agenz