Comment choisir sa sourdine de violoncelle ?

Comment choisir sa sourdine de violoncelle ?

La sourdine est un accessoire utilisé en musique pour assourdir, pour atténuer le son sortant des instruments. Il en existe pour tous les instruments à cordes, mais également pour tous les instruments à vent, à percussion, ou à clavier.

La sourdine d’orchestre

On l’appelle ainsi car elle est beaucoup utilisée en orchestre. Elle atténue le son de votre violoncelle de manière faible, lui donnant un rendu légèrement plus feutré. Quand on l’utilise à grande échelle, avec 30 violons, 12 altos, 12 violoncelles et 8 contrebasses qui l’utilisent tous en même temps, on obtient un son cotonneux, plus intime qui est magnifique.

La sourdine d’orchestre est en général en caoutchouc, et de taille assez petite. On la cale derrière le chevalet, entre les cordes de Ré et de Sol, où elle peut rester sans vous gêner. Quand on en a besoin, on vient la placer sur le chevalet. On peut donc la mettre et l’enlever rapidement, selon les besoins de la partition.

La sourdine peigne

La sourdine d’appartement est surnommée sourdine ”peigne”, car elle ressemble à un peigne. Cette sourdine peut être en caoutchouc, mais on la trouve aussi en ébène, en métal, ou même en métal recouvert de caoutchouc. Elle est beaucoup plus grosse, et couvre toute la surface du chevalet.

Elle atténue beaucoup plus fortement le son de votre violoncelle, en étouffant la résonance. Cette sourdine est donc plutôt un outil de travail, pour jouer chez vous sans déranger vos voisins.

Cependant, attention à 2 risques non négligeables quand vous utilisez cette sourdine :

1 – Attention à votre vernis

La sourdine en métal est à utiliser avec précaution.
Effectivement, si elle est mal mise sur le chevalet, les vibrations de celui peuvent la faire ”sauter” et tomber sur votre caisse de résonance. La sourdine en métal est lourde et peut ainsi abîmer le vernis de votre instrument. Je vous mettrai donc en garde contre l’utilisation de la version métal de cette sourdine d’appartement.  

Personnellement, je préfère la version en caoutchouc, car c’est celle qui représente le moins de risque pour le vernis de votre violoncelle. Et par expérience, elle est tout aussi efficace que les sourdines en métal et en ébène.

2 – Ne jouez pas avec tout le temps

Le deuxième risque auquel vous devez faire attention, c’est que lorsque vous travaillez avec une sourdine d’appartement, votre travail personnel s’en trouvera modifié par rapport à un travail avec un jeu ”plein”, avec un violoncelle qui résonne sans contrainte.

Effectivement, comme vous avez beaucoup moins de retours de résonance de votre instrument, vous ne gérez pas de la même manière le poids de votre archet. Il se peut donc que quand vous jouez à nouveau sans sourdine, vous ayez perdu vos repères. Attention donc à ne pas jouer uniquement avec ce genre de sourdine, mais à alterner régulièrement avec un jeu sans sourdine, pour entendre le son plein de votre violoncelle.

Pour résumé, la sourdine d’appartement est bien pratique quand vous souhaitez travailler le soir ou si vous vivez en appartement. Il s’agit simplement de bien la choisir et de ne pas la sur-utiliser. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright ©2020 jeannedorche.com | Mentions légales | Politique de cookies | Politique de confidentialité | Création du site par Agenz