Les 5ème, 6ème et 7ème positions

Les 5ème, 6ème et 7ème positions

Dans cet article, je vais vous parler des 5ème, 6ème, et 7ème positions. Pourquoi regrouper ces 3 positions dans un seul article ? Parce qu’à peu de chose près, on les apprend de la même manière. On retrouvera dans ces 3 positions les même règles et les même problématiques.

Ces 3 positions sont les 3 dernières positions du manche, avant d’arrêter de compter parce qu’on passe à la position du pouce. Elles se situent dans le début du registre aigu du violoncelle. Sur la corde de LA, la 5ème position commence sur le FA (ou le FA#), la 6ème position commence sur le SOL (ou le SOL #), et la 7ème positon commence sur le LA. 

Le pouce

La première chose très importante à prendre en compte quand on commence à jouer dans ces positions, c’est que c’est un endroit charnière pour le pouce. Dans les 4 première positions, le pouce est derrière le manche, sous le 2ème doigt pour les 3 premières positions, et sous le 1er doigt pour la 4ème position. Quand on passe à la 5ème position, le pouce ne peut pas suivra la main. Il reste donc dans le creux du manche. C’est un peu tendu parfois mais c’est possible. Et plus on avance vers les 6ème et 7ème positions, plus c’est difficile et crispant pour la main de laisser le pouce coincé dernière le manche. On peut alors le déplacer légèrement sur l’éclisse pour le rapprocher de la main. 

Normalement, si vous ne serrez pas votre pouce derrière le manche, cela ne devrait pas vous poser trop de problème. Le pouce ne serre jamais et il doit être très souple, donc il devrait pouvoir suivre la main sans difficulté. Mais si vous avez tendance à crisper votre main et à serrer le pouce, cela vous serra plus difficile de le lâcher. Je vous invite donc à travailler là dessus si vous souhaitez jouer dans les positions 5, 6 et 7.

Le coude

La deuxième chose importante, c’est de prendre en compte la hauteur de votre coude. Dans les positions 1 à 4, le coude doit être plutôt haut, pour permettre une bonne transmission du poids venant de l’épaule. Mais il doit être haut aussi car sinon, arrivé en 5ème position, la caisse du violoncelle sera dans le passage et vous gênera. Pour vous permettre de vous déplacer avec fluidité entre les différentes positions du manche, et même plus loin en position du pouce, je vous conseille de bien garder votre coude suffisamment haut.

L’empreinte de la main 

Et enfin, la 3ème chose importante, c’est de bien comprendre comment votre empreinte de main gauche fonctionne à partir de la 5ème position. Dans les positions 1 à 4, vos 4 doigts sont appuyés sur la corde. Mais à mesure que vous descendez sur la touche, il devient plus difficile d’utiliser le 4ème doigt, car il est plus court, et peine à atteindre la corde en gardant une position détendue de la main. Alors bien sur, c’est possible, mais ça demande un ajustement, et si on peut l’éviter, en général on le fait. Du coup, vous allez me dire, il ne nous reste que 3 doigts !

Mais pas de panique ! Parce que dans les positions 1 à 4, vos doigts sont séparé chacun par 1/2 ton. Si besoin vous pouvez faire des extensions avant ou arrière entre le 1er et le 2ème doigt, et vous retrouverez donc avec 1 ton entre ces deux doigts. 

Mais vers les positions 5, 6 et 7, les écarts entre les doigts se réduisent, et encore à mesure que vous descendez sur la touche. D’ailleurs, quand vous jouez tout en bas, les écarts sont tellement petits que vos doigts se chevauchent presque.

Donc, dans la zone qui nous intéresse, les écarts étant plus petits, il est beaucoup plus facile de faire des écarts d’un ton entre les doigts, sans les appeler ”Extensions”. L’empreinte de votre main sera donc composées de multiples combinaisons de tons et de demi ton. 

Par exemple, en 5ème position, avec le 1er doigt sur le FA, je peux jouer, avec juste mes 3 premiers doigts : 

Vous voyez que je peux atteindre de nombreuses notes, simplement avec les différentes combinaisons d’empreinte de main possible. Et en plus, si c’est vraiment nécessaire, je peux toujours rajouter le 4ème doigt. En 5ème position, ce sera encore assez facile de la faire. Ensuite, dans les 6ème et 7ème position, c’est un peu plus délicat, mais pas impossible.

Si cette histoire d’empreinte n’est pas très claire encore pour vous, je vous conseille de télécharger mon schéma récapitulatif complet de toutes les notes possibles dans toutes les positions du manche. J’espère qu’il vous aidera à y voir plus clair !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright ©2020 jeannedorche.com | Mentions légales | Politique de cookies | Politique de confidentialité | Création du site par Agenz