Un joli son sur son violoncelle

Je veux un joli son !

Aujourd’hui, vous allez apprendre à faire un joli son sur votre violoncelle. Avant de continuer, consultez l’article sur l’émission du son où nous parlons de tout ce qui rentre en compte dans l’émission du son. Donc, maintenant, vous savez faire un son, mais… il ne vous plait pas. Ne vous inquiétez pas, c’est totalement normal ! La recherche du son durera certainement toute votre vie de musicien.

Pour avoir un joli son, il faut tendre son archet

Avant de commencer, vérifiez toujours que votre archet est correctement tendu.

Si la mèche touche presque le bois de la baguette, ça veut dire qu’elle n’est pas assez tendue. Si au contraire la baguette devient toute droite, perdant sa courbe naturelle, cela veut dire qu’elle est trop tendue.

Vous pouvez ajuster la tension de la mèche en testant sa résistance avec vos doigts. Si vous pincez, avec le pouce et l’index, la baguette et la mèche au milieu de l’archet, vous devriez sentir une résistance moyenne.

Tension de la mèche

Mettez suffisamment de colophane

Vérifiez également que vous avez suffisamment de colophane sur votre archet. Pour vérifier, passez doucement votre doigt sur la mèche. Vous devez avoir un léger dépôt blanc.

Colophaner son archet

Si vous n’avez pas mis assez de colophane, il sera plus difficile d’obtenir un joli son sur votre violoncelle. Cliquez ici pour apprendre à mettre de la colophane sur votre archet.

L’archet est bien placé sur la corde 

Théoriquement, nous pouvons jouer n’importe où entre la fin de la touche et le chevalet. 

Mais il est plus délicat de jouer près de la touche, car les cordes sont moins tendues, donc il est plus difficile d’avoir un joli son et de ne pas toucher plusieurs cordes en même temps. Il est aussi plus difficile de jouer très près du chevalet, car les cordes sont plus tendues, donc il faut beaucoup de pression, et il est plus difficile d’accrocher la corde pour émettre le son.

Pour jouer à l’une ou l’autre de ces deux extrémités, il faut donc une technique d’archet plus avancée. Pour un son ”normal”, privilégiez l‘entre deux, entre la touche et le chevalet.

Position de la main

L’archet est parallèle au chevalet 

Pour obtenir un joli son sur son violoncelle, l’archet doit toujours être parallèle au chevalet. Mais étant donné la rondeur du chevalet et le nombre de cordes dessus, cela implique un ajustement permanent pour rester à l’angle optimal. De plus, nous tenons le violoncelle en diagonale, donc il faut bien faire la différence entre ce qui est parallèle à nous, et ce qui est parallèle au violoncelle.

Voir la vidéo pour l’exemple

Un joli son sur son violoncelle

Une bonne pression de la mèche sur la corde

Nous avons une marge de pression grâce à notre index contre la baguette. Nous pouvons donc ajuster cette pression en fonction de ce qu’on entend. Un son avec trop de pression va sonner contraint et forcé, sans résonance. Un son avec trop peu de pression va sonner superficiel, sans timbre, comme s’il patinait sur la corde.

Entraînez-vous à ajuster la pression de l’archet sur la corde en fonction de ce que vous entendez.

Vous remarquerez que la bonne pression dépend de la corde sur laquelle vous jouez : Plus la corde est fine, plus la pression est faible. Plus elle est épaisse, plus la pression est forte. 

Vous remarquerez aussi que la pression dépend de la place de l’archet sur la corde: plus l’archet est loin du chevalet, plus la pression est faible. Plus il en est près, plus la pression est forte.

Voir la vidéo pour l’exemple

Une vitesse d’archet contrôlée

La vitesse d’archet a également un impact important sur la qualité du son.

Si l’archet file trop vite, la mèche n’aura pas le temps d’adhérer à la corde, et le son sera dé-timbré. Par contre, si l’archet est trop lent, la corde sera écrasée et ne sonnera pas.

Entraînez-vous à ajuster la vitesse de l’archet pour obtenir la résonance optimale.

Notez que même s’il est possible d’isoler chacun de ces paramètres, ils sont tous co-dépendants les uns avec les autres, pour produire un son de qualité. Donc, si votre son ne vous plaît pas, il faut tous les prendre en considération, avec beaucoup de patience.

Alors, je vous l’accorde, c’est difficile, et c’est totalement normal. Il vous faudra beaucoup de temps et de patience avant d’arriver à un résultat qui vous convient.

Un joli son sur son violoncelleUn joli son sur son violoncelle, pour résumer

  • Un archet bien placé, à mi chemin entre le chevalet et la touche
  • Un archet parallèle au chevalet
  • Une pression moyenne, bien ajustée en fonction de la corde
  • Une vitesse d’archet moyenne

Si au bout d’un certain temps, votre son ne vous convient pas, alors que vous cochez toutes les cases, voici mon conseil : Ce qui m’aide personnellement, c’est d’avoir des mots qui me recentrent. Par exemple me dire que je ”soigne mon son”, que je ”l’apprivoise”, que je le ”laisse s’exprimer”.

Cela peut sembler abstrait au début, mais réellement, cela équilibre le coté très matériel et calculé de tous ces paramètres.

N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires, je serai ravie d’y répondre.

Commentaire

  • Merci pour tous ces conseils. J’ai enfin compris pourquoi je touchais 2 cordes. Je vais encore chercher à perfectionner ce son qui est loin d’être au top.
    Chacun de vos conseils m’aide énormément. Merci Jeanne 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright ©2020 jeannedorche.com | Mentions légales | Politique de cookies | Politique de confidentialité | Création du site par Agenz